L’HISTOIRE DE KOMPEL

Il était une fois...

UNE MINE DE CHARBON AU LIMBOURG

Entre 1923 et 1987, des milliers de mineurs ont descendu jusqu’à 900 mètres de profondeur dans la mine d’Eisden. En surface, des centaines d’ouvriers faisaient tourner la molette du puits. En 1987, la mine fermait définitivement ses portes. Deux puits de charbonnage témoignent encore de ses décennies d’activité minière. Les bières Kompel sont une ode aux gueules noires, à leur travail harassant et à leur vie de poussière et de sueur.

Remontons brièvement le temps. En 1901, André Dumont découvre du charbon au Limbourg. Au fil des ans, sept mines de charbon verront le jour au Limbourg : Beringen, Eisden, Houthalen, Waterschei, Winterslag, Zolder, Zwartberg. En 1923, du charbon est extrait pour la première fois à Eisden.

Les mineurs y descendent jusqu’à 900 mètres de profondeur.

En 1957, la mine bat un record de production avec près de 1,9 million de tonnes. Plus de 7 000 mineurs y travaillent à l’époque. En 1987, la mine d’Eisden ferme. De 1923 à 1987, les mineurs ont extrait 73 191 000 tonnes de charbon.

L'histoire Kompel Bier
Brasserie Kompel
Het team van Kompel
Le Kompel Team

Brasserie Kompel

son histoire

Les mineurs limbourgeois se faisaient appeler « kompels ». L’équivalent allemand de « Kumpel » qui signifie « ami » ou « camarade » (on dirait « pote » aujourd’hui). C’est aussi le nom d’une série de nouvelles bières régionales de Maasmechelen. Le riche passé minier limbourgeois – plus particulièrement de la mine d’Eisden – s’est révélé un beau puits d’inspiration.

Deux habitants d’Eisden, dont les grands-parents ont travaillé à la mine, ont développé les bières. Ils ont rapidement décidé de la brasser à grande échelle. Les premiers litres de bière Kompel coulaient dans les cuves de la Brouwerij Anders ! Kompel Bovengronds a connu d’emblée un grand succès et six mois plus tard, la Kompel Ondergronds était lancée sur le marché. Depuis l’été de 2015, les bières sont brassées à la Kasteelbrouwerij Ter Dolen à Houthalen-Helchteren.

Exploitant cette veine fructueuse, toute une série de bières arborant un mineur armé d’un casque, d’une lampe et d’un foulard à poussière sont sorties des terres limbourgeoises.

Qui sommes-nous ?

Sandro Di Pietro:
co-propriétaire, en charge du planning et de la facturation

Frederic Fabry:
co-propriétaire, responsable de la vente

Alessio Di Pietro:
co-propriétaire, organisateur des événements